•  Fonds Patrimoniaux

 

Historique du fonds ancien et précieux

Conservé à la Médiathèque Louis Aragon, le fonds ancien trouve ses origines lors des confiscations révolutionnaires. Les ouvrages proviennent des anciennes maisons religieuses. Au XIXe siècle, le fonds s'est enrichi de dons et legs : d'Angos, Corbin et Dumont, bibliothécaires ; le Baron Larrey ; Bertrand Barère ; Pascal d'Avezac-Mavaya, historien et géographe, avec 3 500 volumes (belles éditions anciennes, récits de voyage, ethnologie, littérature étrangère, érudition).

Aujourd'hui, ce fonds est constitué d'environ 20 000 documents du XIIe au XXe siècle. Les plus remarquables : 160 manuscrits, 21 incunables et 900 imprimés, sont situés dans la Réserve. Certains ont conservé leur reliure d'origine.

Le plus ancien incunable (premiers livres imprimés entre 1450 et 1500) date de 1476. C'est un recueil de sermons latin. Parmi les manuscrits, on peut citer Le martyrologue de l'abbaye de Saint-Savin en Lavedan écrit en grande partie par un moine du XIIe siècle et relié avec un obituaire (registre mortuaire) de la même abbaye, rédigé en bigourdan au XVe siècle.

Le livre d'heures (lien vers la version entièrement numérisée), datant du XVIe siècle, provenant de Garaison, et qui aurait appartenu à Isabeau d'Armagnac, soeur du dernier comte d'Armagnac, contient une enluminure aux couleurs encore vives représentant l'Annonce aux bergers.

À noter également un fonds d'ouvrages d'intérêt local concernant la Bigorre et les Hautes-Pyrénées dont des manuscrits de Bertrand Barère et de Laurent Tailhade.

Enfin, la Médiathèque possède aussi un fonds iconographique, composé de 600 estampes, 200 cartes, d'ouvrages du XIXe siècle relatifs aux Pyrénées ainsi qu'une Histoire naturelle des oiseaux de Buffon avec plus de 1 000 planches en couleur de Martinet (1771-1786).

Tous ces documents sont consultables sur place, à la Salle d'étude de la Médiathèque, sous certaines conditions.

 

Les collections remarquables

Dans le cadre de sa politique de mise en valeur de son patrimoine, le Grand Tarbes a été sélectionné en 2008 à l'occasion d'un appel à projets de numérisation du Patrimoine, organisé par le Ministère de la Culture et de la Communication (mission de la recherche et de la technologie).

La finalité du projet était de pouvoir consulter sur Internet les documents ayant déjà fait l'objet d'une numérisation à travers une interface simple et des outils de recherche performants.

Les collections remarquables sont, à ce jour, composées de 5 séries de documents :
•  L'enquête des paroisses
•  Le journal de Bertrand Barère : le point du jour
•  Les glanages de Larcher
•  La revue des Hautes-Pyrénées
•  Iconographie Pyrénéenne